Constellium

Publié le 18 nov. 2022
Image
Luttes gagnantes
« L’appel permanent à la grève » chez Constellium conduit les salariés à la victoire !

Syndicat CGT Constellium
1700 salariés
53 % aux élections professionnelles
FD Métallurgie



L’entreprise Constellium basé à Issoire dans le département du Puy- de- Dôme est un leader mondial dans le développement, la fabrication et le recyclage de produits et de solutions en aluminium pour le transport, l’industrie et l’aéronautique. Airbus, est le client phare de l’entreprise.

Ce sont 1500 salariés en CDI et 200 intérimaires qui y travaillent en équipes, jour et nuit, la semaine ainsi que le week- end.

L’entreprise connait une belle croissance et des résultats records grâce au travail quotidien des salariés qui se mobilisent, pour fabriquer des produits à fortes valeurs ajoutées comme le LITHIUM, et satisfaire aux exigences de plus en plus fortes des clients. Au premier semestre 2022 le personnel du site d’Issoire a réalisé le résultat budgété de l’année entière. L’année 2022 va donc battre le record de 2019 qui était de 109 M€.

Cette réussite économique doit récompenser le fruit du travail des salariés en se traduisant par des hausses des salaires à la hauteur des besoins. C’est le sens de la lutte menée par les ouvriers, techniciens et cadres de l’entreprise depuis des mois.

Initiée depuis des années dans le cadre des NAO et dans les ateliers et bureaux, la question centrale des salaires devient immédiatement, la revendication incontournable de tous les salariés de l’usine d’Issoire.
Après l’échec des NAO 2021 et à la demande des femmes et des hommes qui créent les richesses de l’usine, le syndicat CGT décide donc d’innover dans la manière de porter la lutte, et met en place un préavis de grève permanent sur toute l’année 2022. Du 1er janvier au 31 décembre 2022 avec un seul mot d’ordre : la grève permanente pour l’augmentation du salaire de base.

Durant toute l’année, le personnel s’organise et désorganise la production, avec l’appel permanent « on fait grève quand on veut et comme on veut ». Surtout les jours ou l’on produit les commandes à forte valeur ajoutée.

Très rapidement, les travailleurs comprennent que la négociation des salaires avancée par la direction au 27 Octobre devra s’accompagner d’une véritable bataille sur le terrain. Dès lors, les salariés sont unis derrière la revendication portée par de la CGT avec 7% d’augmentation générale soit « un talon de 200 euros minimum pour les bas salaires ».

Les choses s’accélérèrent le 27 octobre, la direction semble enfin entendre les revendications portées et met 5 % sur la table.

Le 8 novembre date de la deuxième réunion des NAO sous la pression d’une grande partie du personnel en grève avec la seule CGT, la direction met 128 euros de talon sur la table, et 5,6 % pour les autres. Le talon représente 7 % d’augmentation du salaire pour les plus bas salaires, entre 500 € et 700 € pour le haut des grilles. Après consultation des grévistes, la CGT signe l’accord salarial.

Cet accord s’appliquera en partie (3%) sur la paie de novembre 2022 avec impact sur treizième mois, la prime d’ancienneté et les forfaits. On peut considérer ça comme un rattrapage pour 2022. 

Persuadés que la stratégie est la bonne, Le Syndicat CGT décide donc de renouveler son appel permanant à la grève jusqu’au 31 décembre 2023. Le syndicat CGT précise que cette stratégie a véritablement contribué à instaurer un rapport de force en faveur des salariés qui à maintes reprises ont eu recours à la grève durant l’année y compris pour régler des situations liées au conditions de travail.

Mais les succès ne s’arrêtent pas là, puisqu’aux élections professionnelles du 6 octobre dernier, la CGT sort nettement majoritaire. Elle a enregistré une augmentation de plus de 8 points et passe de 47 à 53 % des suffrages, 71% chez les ouvrières et ouvriers. 

Depuis l’appel permanent de janvier 2022, une trentaine de salarié(e)s se sont syndiqués durant la lutte et renforcent ainsi l’équipe militante de plus de 140 camarades présents sur le site d’Issoire.

Montreuil le 18 novembre   2022
Rédigé par M.A.

 

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération