Ehpad Les Pervenches

Publié le 21 oct. 2022
Image
Luttes gagnantes
Lutte à l’Ehpad Les Pervenches : « des salaires minables pour un métier admirable »

Syndicat CGT Les Pervenches
80 salariés
Fd CGT Santé et Action Sociale
30 syndiqués


Comment faire pour vivre avec 1651 euros par mois, c’est la question que se pose les salariés de l’EPHAD, les Pervenches de Biéville-Beuville près de Caen dans le Calvados chaque mois.

Avec le niveau record de l’inflation du coût de la vie actuelle, cela se traduit par des situations où le compte bancaire est le vide le 10 voire le 5 du mois.

A cela s’ajoute un manque cruel de reconnaissance des métiers au sein des EPHAD et des conditions de travail extrêmement pénibles.

Voilà donc les motivations des salariés de l’EPHAD les Pervenches qui les poussent à emprunter le chemin de la lutte pour se faire entendre lorsque le dialogue ne marche pas avec la direction générale.

Le 21 septembre 2022, c’est le passage à l’action que décide les salariés de l’EHPAD avec leur syndicat CGT. 90 % du personnel soignant est en grève
La banderole placée à l’entrée de l’établissement est sans équivoque : « Des salaires minables pour un métier formidable »

Les salariés revendiquent :

  • Une augmentation de salaire de base de 150 euros
  • Une prime de dimanche de 5 euros au lieu de 4 euros par heure de travail
  • Une prime de nuit 20 euros au lieu de 15 euros
  • La reconnaissance financière du travail en sous-effectif, trop régulier
  • La transformation de la prime d’assiduité en prime de 13ème mois
  • Augmentation de la majoration des heures supplémentaires

La grève met donc à l’arrêt le service des soins et tous les corps de métiers sont présents : infirmiers, aides-soignantes, auxiliaire de vie et aides médico-psychologiques.

Après 7 jours de lutte et 15 ans sans augmentations de salaire, la direction finie par lâcher des avancées salariales à ceux qui ont toujours à cœur de prendre soin des personnes âgées fragiles.

La Cgt signe l’accord et obtient :

  • Une revalorisation de la prime de nuit de 20 euros
  • Une augmentation de 5 euros par heure de travail le dimanche 
  • Des tickets restaurants de 6 euros pour chaque jour de travail
  • Une prime dite macron de 150 euros
  • Le paiement de tous les jours de grève

Cette belle victoire des salariés et de leur tout jeune syndicat CGT créé en décembre 2019 qui obtient dès sa création 42 % des suffrages lors des élections professionnelles est la preuve sans contexte que le collectif paie.

Cette bataille est d’autant plus belle que les 5 autres EPHAD du groupe HOM’AGE bénéficieront eux aussi de ces avancées salariales.

Enfin, la lutte aura permis au syndicat de renforcer ses effectifs avec l’arrivée d’une dizaine de nouveaux militants. Ce sont donc une trentaine de camarades que compte désormais l’EPHAD Les Pervenches.

Montreuil, le 21 octobre 2022
Rédigé par M.A

 


 

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération