G.H. Martel et Cie dans la Marne

Publié le 2 sep. 2022
Image
Luttes gagnantes
Chez G.H. Martel et Cie, les salariés obtiennent une plus juste répartition des richesses par la lutte !

Le savoir-faire des travailleurs de l’entreprise de Champagne G.H. Martel et Cie, située dans le département de la Marne peuvent être fier de la qualité de leur travail qui permet à la Maison de Champagne fondée en 1869 de rayonner avec des produits d’exception.

C’est ainsi que les salariés jugent normal qu’ils soient rétribués de façon plus équitable notamment avec un meilleur partage de la richesse produite. Avec qui plus est des volumes de ventes record pour 2022 qui dépassent les 5 millions de bouteilles vendues. L’entreprise est ainsi le 6ème producteur de champagne en France.

Le syndicat CGT fort des résultats des dernières élections professionnelles qui se sont tenues en mars 2022 avec un taux de participation de 98 % chez les ouvriers où la CGT obtient 100 % des sièges ouvrant de ce fait de nouveaux horizons.
 
La lutte éclate les 20, 21 et 22 juillet dernier au moment où le carnet de commande est à son apogée et les revendications sociales portées sont claires : maintien et amélioration de l’accord de participation sans notion de durée ni de seuil d’effectif. 

Mais les demandes ne s’arrêtent pas là, il est réclamé aussi   le versement de la prime dite « Macron » à hauteur de 2 000 euros.

Les salariés décident donc de se mobiliser massivement avec 95 % des ouvriers de production en cave travaillant sur les sites de Châlons en Champagne, Reims et Epernay. L’entreprise compte 48 salariés et tous sont là pour se faire entendre et refusent le souhait de la direction de mettre fin à l’accord de participation en vigueur jusqu’ à présent.

Face à la forte mobilisation du personnel, la grève ne dure que 3 jours, organisée par des arrêts de travail de plusieurs quarts d’heure répétés dans la journée.

La direction de l’entreprise finie donc par céder et le syndicat CGT signe un protocole de fin de conflit dans lequel il a été conclu : 

•    Le paiement  de la prime « Macron » à hauteur de 1 000 € versé avec le salaire du mois d’août 

•    Le maintien de leur accord de participation 

Dès le 1er mars 2023, les travailleurs bénéficieront donc du fruit de leur travail avec le versement de la prime de participation, qui compte tenu des bons résultats économiques de l’entreprise (plus de 50 millions de chiffre d’affaires pour 2021) devrait être bien supérieure à 2 000 €… 

Le syndicat CGT part gonfler à bloc à la conquête de nouveaux syndiqués refusant de se satisfaire des 14 camarades déjà engagés. Car il faudra de nouvelles forces supplémentaires pour imposer des augmentations de salaires lors de la négociation de la convention collective viticulture champagne qui aura lieu ce mois de septembre.

Cette lutte victorieuse repose aussi sur l’organisation en réseau regroupant plus de 30 syndicats CGT de la filière champagne qui se réunit tous les mois pour élaborer des luttes communes et se soutenir mutuellement. Leur fédération CGT est celle de l’agroalimentaire.

La ville sacrée du vin ne se serait rien sans le travail quotidien des salariés qui font la grandeur de l’entreprise et le succès de la lutte leur offre ainsi une très belle occasion d’honorer le Champagne, symbole de joyeux moments partagés !


Montreuil, le 2 septembre 2022
 

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération