Lactalis à Lons-le-Saunier

Publié le 28 oct. 2022
Image
Luttes gagnantes
Lactalis à Lons-le-Saunier : les travailleurs en lutte montrent la voie à suivre

Syndicat CGT Lactalis
330 Salariés dans le 39
7.2 % de hausse de salaire
FD FNAF


Le Groupe Lactalis leader mondial des produits laitiers aux 22 milliards de chiffres d’affaires n’a pas que faire du sort de ses salariés lorsque ceux-ci sont réduits à vivre avec des salaires qui ne permettent plus de subvenir aux besoins essentiels du quotidien.

L’entreprise née en 1933 devient rapidement vorace en multipliant les concentrations et rachats des entreprises phares du secteur des produits laitiers en France et en Europe. Rien donc d’étonnant que l’entreprise parvienne à dominer ses concurrents.

Mais derrière les succès commerciaux de l’entreprise, se cache une tout autre réalité, peu reluisante, celle des bas salaires et des conditions de travail toujours de plus en plus dégradés.

Le 23 septembre 2022, les salariés de l’entreprise à Lons -le -Sonner dans le Jura cessent le travail pour exiger que leur sort s’améliore. Le Syndicat CGT est là pour porter les revendications des 330 salariés que comptent le site.

Sans surprise, l’exigence de hausse de salaire face à une inflation vertigineuse est la première revendication des salariés. Ils ne veulent pas de satisfaire des 5.2 % que le Groupe Lactalis à décider de leur octroyer lors des NAO.

Les salariés en colère ont exprimé sur les banderoles accrochées devant le site leur vécu : « Lactalis créateur de misère sociale ».

Le syndicat CGT revendique davantage d’augmentation de salaire et demande 1 euro de plus par heure de travail. Cette revendication représente entre 150 et 180 euros de plus par mois selon les salaires.

Après le refus du Groupe de renégocier au niveau local de nouvelles augmentations de salaires, la direction doit faire face une formidable mobilisation des salariés en particulier au sein de la production avec 60 % de grévistes.
La détermination des grévistes va porter ses fruits et après plusieurs jours de lutte, la direction finie par accepter de réouvrir les NAO au niveau du site de Lons -Le -Saunier. 

Au lieu des 5.2 % au niveau national, les grévistes du site jurassien arrachent par la lutte 7.2 % d’augmentation de salaire ! La grève prend fin le 11 octobre dernier.

Cette bataille a permis de démontrer que derrière les discours parfais résignés qu’ils nous font croire que tout est négocié au niveau national sans que les salariés au niveau local ne puissent agir est faux.

Le syndicat CGT sort renforcé de cette lutte avec 5 nouvelles adhésions et un formidable élan pour les prochaines élections professionnelles qui auront lieu en 2023.

Nul doute que les autres salariés du groupe Lactalis vont eux aussi aller chercher ce qui manque….

Montreuil, Le 28 octobre 2022
Rédigé par M.A.

 

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération