Storengy

Publié le 7 sep. 2022
Image
Luttes gagnantes
Les salariés de Storengy en luttent pour les salaries !

Syndicat CGT Storengy, 11 sites en France
140 syndiqués, 700 salariés
FD Mine Energie
43.75 % score CGT aux élections professionnelles


 

Les salariés de Storengy - filiale d’Engie spécialisée dans le stockage souterrain de gaz naturel- saisissent l’occasion d’entrer en lutte le 27 juin 2022 après le lancement de l’appel national de la Fédération CGT Mine Energie du 22 juin 2022 pour gagner notamment des augmentations de salaires, l’amélioration des conditions de travail et la défense du service public de l’énergie. Pour les électriciens et les gaziers, l’énergie n’est pas une marchandise comme une autre, c’est un bien de première nécessité qui doit être à la portée de tous.

Les sites en lutte sont :  Cerville, Germigny-sous-Coulomb, Gournay -sur -Aronde, Saint-Illiers-la ville, Beynes, Bois-Colombes, Céré -la -Ronde, Chémery, Manosque, Etrez et le site de Tersanne.

Plusieurs établissements de Storengy relèvent d’un classement sous le régime de l'autorisation et classé Seveso seuil haut, constituant d’énormes réserves de gaz en France et par voie de conséquence, des hauts lieux stratégiques.

Pour autant les salariés refusent de céder à la pression de la Direction et de l’Etat qui enjoint l’entreprise à augmenter ses capacités de stockage de gaz dans un contexte de conflit armé où l’énergie devient un enjeu de pouvoir international.
L’ensemble des 11 sites en France où sont présents les travailleurs de Storengy décident donc de se mobiliser massivement avec 75 % à 95 % des salariés agents de maitrise et cadres assurant la production sur les 700 salariés que compte l’entreprise, comprenant aussi les salariés affectés au siège, également actifs dans la lutte.

Le syndicat CGT réussi a fédéré l’ensemble des forces syndicales organisées au sein de Storengy pour porter les revendications communes en intersyndicale avec la Cfdt, La Cgc et Fo.

Les revendications portées sont fortes et claires :

  • Augmentation de salaire de 15 % pour tous, pour rattraper la perte de salaire cumulée sur les 10 dernières années soit une augmentation de 300 € par mois (entre 1 à 6 NR en fonction du salaire).

Après plus de 3 semaines de grève en plein été, la direction cède, l’intersyndicale signe le 22 juillet 2022 un protocole de fin conflit et obtient :

  • 2 NR au 1er juillet pour tous les salariés inférieurs au NR 135
  • 1 NR au 1er juillet pour tous les salariés du NR 135 au NR 195
  • 1 NR au 1er janvier 2023 pour tous les agents si l’évolution du SNB est inférieure à 2, 3 % entre juillet 2022 et janvier 2023
  • La garantie de volumes d’avancements 2023 identiques à ceux de 2022 en plus de ces mesures du protocole.
  • Une prime annuelle de 310 € au titre de l’évolution du coût de transport versée en octobre 2022.
  • Une prime de 400 € au titre de la loi sur le pouvoir d’achat versée octobre 2022.
  • Une prime de 250 € au titre de la performance des stockages versée en décembre 2022.
  • La possibilité pour les grévistes de pointer 45% de leurs heures de grève sous un autre code d’absence.
  • La remise à 0 des volumes d’heures d’information du personnel au 1er juillet
  • La destruction pure et simple de tous les constats d’huissiers nominatifs et l’engagement de ne pas y donner suite.

Ainsi, tous les salariés de Storengy peuvent être fier du combat mené, fort de ses 140 syndiqués CGT et de la dizaine de nouveaux syndiqués qui ont rejoint la CGT au cours de cette bataille.

Cette lutte gagnante sera sans aucun doute un point d’appui précieux pour donner confiance aux salariés qui en 2023 seront appelés à voter lors des prochaines élections professionnelles et permettre au syndicat CGT d’accroitre son influence acquis en 2019 à hauteur de 43.75 % de suffrages avec un taux de participation de 72 % au sein de Storengy.

D’autres luttes attentent à présent les salariés du secteur puisque la FNME  CGT  donne rendez-vous à tous les Electriciens et Gaziers dès la rentrée, le 13 septembre prochain, pour revendiquer des augmentations de salaire et le 29 septembre pour agir en interprofessionnel.

Montreuil, le 7 septembre 2022

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération